mercredi 27 septembre 2017

Dans les yeux d'une ado: NOUS LES MENTEURS de E. Lockart





le pitch :
 
 
Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs.
Un accident. Un secret. La vérité.
Un drame familial époustouflant où culmine le suspense. Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retourner à la première page pour recommencer...


Ce qu'en pense C. : Bouleversant, j'ai été bouleversée et malmenée par cette histoire. Depuis un petit bout de temps, ce livre m'intriguait, m'attirait tel un aimant et puis un beau jour, je me suis laissée tenter. Cette tragédie, si je peux l'appeler comme cela, est du début à la fin addictant ! Cadence, jeune fille de la riche famille Sinclair subit un accident dont elle est incapable de se souvenir. Au beau milieu de la nuit, on l'a retrouve au bord de la plage dénudée et trempée jusqu'aux os. Deux ans après, elle décide de retournée sur l'île où elle a passée sa fabuleuse enfance en compagnie des Menteurs (groupe constitué de sa cousine, son cousin et un ami) et essaye de retrouver la vérité que tout le monde s'évertue de lui cacher. Pendant plusieurs heures après avoir terminé ce livre, j'ai réfléchi, cherchant à comprendre comment je mettais laissée berner aussi facilement par le retournement de situation final, mais je me suis rendu compte malheureusement que tout le contenu coïncidait.
Jusqu'à la fin, l'auteure nous mène en bateau et puis au dernier chapitre, le bateau chavire tout en révélant la raison du naufrage. Tout concorde, c'est vraiment impressionnant  ! Pour finir, comme le dit le commentaire sur la quatrième de couverture, j'ai moi aussi envie de retourner au tout début de ce livre, afin de pouvoir chavirer une nouvelle fois et encore me faire surprendre, mais cette fois si, je rejoindrai à la nage la petite île des Sinclair... (quelle poète!) c'est pas grave s'il n'y a que moi qui comprend la phrase que je viens d'écrire... (moment de solitude)
 
mini citation

"Fais toujours ce qui te fait peur"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire