Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Enfin toi, malgré moi
Bastard
The fire










samedi 24 juin 2017

11 Juin de Matthieu Biasotto


Le pitch:

Il est des jours que rien ne peut effacer, pas même le temps. Des jours sombres, si noirs qu’ils reviennent nous torturer, laissant planer leur ombre sur nos existences fragiles. Le 11 juin, elle a tout perdu, au point de s’égarer. Puisque la vie n'attend pas et que le passé semble insurmontable, elle s’est fait une promesse. 

Déchirée entre la peur d’oublier et le besoin viscéral de libérer son âme, ce qu’elle va faire de cette journée lui appartient. Et ce qu’elle s’apprête à vivre risque de la marquer pour toujours, parce que parfois, les choses ne se passent pas comme prévu. 

C’était un 11 juin et cette promesse, vous ne l’oublierez jamais.

Ce qu'en pense D.:

Voilà nous sommes le 13 juin et je viens de lire les derniers mots les yeux légèrement embués... 
Bref nouveau Biasotto, nouvel univers, cette fois on retombe dans la vraie vie, celle qui nous parle et qui fait mal. Car il est effectivement de ces jours noirs qui nous hante à tout jamais. 
Une date , une vie, un destin avec beaucoup de sincérité l'auteur nous fait vivre la douleur de Maud et son besoin d'ancrer ce 11 juin où tout bascula, ce 11 juin où tout va basculer de nouveau. Maud reprendra t elle le pouvoir ce jour maudit?
A vous d'aller cueillir ce magnifique coquelicot, il est beau, plein de vie et de couleur mais aussi fragile et éphémère. Le sujet est difficile mais on ne peut l'ignorer et la manière dont le fond de l'histoire se dévoile est magistralement orchestré.
Un livre et un TOP 10 de mes lectures 2017 sans aucun doute. 

Ce qu'en pense L. :

A la différence de D. je ne lis pas tous les Biasotto. Je suis une grande admiratrice de son style, de sa plume mais, tout simplement, certains sujets abordés me semblent trop durs à surmonter. C'est pour cela que j'ai fait l'impasse sur "Ewa" et "Après moi le déluge".
"11 juin" m'intriguait pourtant : pourquoi mettre une date en titre d'un roman ? le pitch est assez flou, tout comme le début du livre qui pose le décors sans trop nous en dévoiler. Et quand vous commencez un Biasotto, il est très difficile de le lâcher. Qu'a't-il bien pu arriver à Maud pour qu'elle soit autant accablée de chagrin ? que signifie ce 11 juin pour elle et plus troublant encore pour quelle raison cette date a l'air d'avoir une signification particulière pour "Florian" l’auto-stoppeur ? 
Souvent j'ai du poser le livre pour souffler, car l'histoire me prenait aux tripes et j'avais l'impression de trop ressentir les émotions de Maud...assez paradoxal quand je vous dis que j'ai évité ses deux derniers romans pour les mêmes raisons. Paradoxe encore si je vous dis que je ne regrette en rien cette lecture bien au contraire
 Un petit air de "Fidèle au poste" d'Amélie Antoine dans le style et la "pâte" bien reconnue maintenant de Matthieu Biasotto tout en restant dans des thèmes différents à chaque histoire. Mais où vas t'il chercher tout ça ? Je suis admirative des auteurs qui prennent des risques. Il est trop facile de rester dans un même registre avec un "montage" trop téléphoné tout ça pour des raisons purement commerciale. Comme quoi rester indépendant parfois ça a du bon ! ...pour l'auteur et pour le lecteur. On se chargera d' en faire la pub autour de nous. 
Un roman qui marquera mon année à coup sur !


mardi 20 juin 2017

PARIER MAIS PAS JOUER TOMES 3 & 4 de Chrys Galia


Le pitch

Stephen, Brad, Riley et Tom ont un pacte : ne jamais succomber au charme de la compagne, l’ex-compagne ou la sœur de l’un d’entre eux. Alors que Callie et Riley s’installent dans une romance un peu fade, une amitié improbable naît entre la sœur de Liv et Brad.
Entre exaspération et attirance, comment ce dernier va-t-il pouvoir respecter son engagement auprès de Riley ?

Ce qu'en pense L. :

Nous découvrons dans ce tome l'histoire parallèle de Callie et Brad. Cela nous permet dans un premier temps de comprendre bien des choses plus ou moins survolées lors des tomes précédents consacrés aux douloureux événements subits par Liv et Stephen. Et on ne va pas être au bout de nos surprises :  J'ai adoré l'histoire d'attirance interdite entre les deux héros. Brad est un amis loyal face à la stupidité de ce même ami Ryley qui ne se rends pas compte d'être un vrai "connard". Callie est plus pragmatique, belle et pétillante, un brin fataliste, elle est le "bonbon" doré de cette histoire. Je l'ai largement préféré à Liv même si on peut comprendre qu'elles n'ont pas le même vécu.
Et un conseil de fin de chronique, les tomes 3 et 4 sont à lire à la suite car cette fin de roman est digne d'un cliffanger à la Grey's Anatomy....

Ce qu'en pense D:

Et voilà l'histoire de Brad et Callie, et ma fois ce Brad un romantique que nous n'aurions pas vraiment soupçonné. Limite mièvre quand même parfois, mais bon l'homme de confiance, celui qui est là toujours et encore pour ses amis ses "frères" d'une loyauté admirable. Callie elle est une fée pétillante et enthousiaste, plein de vie et d'humour à l'opposé de sa soeur. 
Mais quel final, nous avions commencé cette saga sur un tome agréable et limite léger déjà le tome 2 avait donné une toute autre ambiance mais alors là on est scotché alors effectivement procurez vous le tome 4 avant de finir celui là.



Le Pitch

Pour ce dernier opus de la saga PARIER… MAIS PAS JOUER !, retrouvez Liv, Stephen, Brad et Callie, que nous avions quittés à la fin du tome 3 au cours s’une scène dramatique. Ils vont devoir redoubler d’efforts pour peut-être enfin arriver à trouver le bonheur. 
Mais la vie a cela de cruel qu’elle ne comptabilise pas les épreuves qu’elle vous fait traverser, et encore une fois, ils ne sont pas au bout de leurs surprises. 
Lisez bien jusqu’au bout, un bonus vous attend à la fin du roman, pour vous remercier de votre fidélité…

Ce qu'en pense L. :

Je suis sous le choc ! Je ne peux pas vous en dire plus sous peine de vous spoiler, vous comprendrez quand vous l'aurez lu. Chrys Galia s'améliore de Tomes en Tomes nous donnant une fin en apothéose avec ce dernier tome de la série. D'ailleurs est ce bien le dernier ? l'avenir nous le dira. C'est bien la première fois que je lis une romance pareille, elle défit tous les codes du genre pour le coup. Nous croisons cette fois les histoires de Liv et Stephen ainsi que Brad et Callie. J'ai eu un peu de mal à reconnaître Callie, qui est énormément sur la réserve mais Brad est fantastique. La scène de l'accouchement de Liv est trop drôle et ... tellement vrai. 
Encore bravo à l'auteur pour ce tour de maître j'ai vraiment adoré ces deux derniers tomes.

Ce qu'en pense D:

Horreur Malheur, Chrys Gallia nous fait plonger une nouvelle fois dans une série de bonheurs et tourments. Quelle évolution depuis le tome 1, tant dans l'écriture que dans le choix de l'histoire. Une intensité qui s'est développée pour au tome 2 pour nous laisser abasourdit à la fin de ce 4eme.
Âmes sensibles attention au choc, car les chassés croisés Liv/Stephen, Brad/Callie ne sont pas de tout repos.

samedi 17 juin 2017

AUTEUR DU MOIS DE JUIN Marie Vareille


Le pitch

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction d'approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. 

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu... 

Réussiront-elles à tenir leur engagement ? 

Un pacte entre copines, un exil, un nouveau départ... Jusqu'où iront-elles ?

Ce qu'en pense L. :

Fidèle à elle même Marie Vareille nous raconte l'histoire de deux filles imparfaites. Chloé qui préfèrerait être Constance, et Contance qui préfèrerait être Chloé. Nous pourrions penser que les filles ne sont jamais contentes ? Non la morale est plutôt l'inverse : même si on se croit au fond du saut, il existe toujours quelqu'un qui voudrait être à notre place. 
Roman à deux voix : Chloé avec un côté plus dramatique et Constance fan de Jane Austen à mourir de rire avec ses cours de séduction.
C'est toujours un plaisir de lire Marie Vareille même si j'ai eu une préférence pour "Là où tu iras j'irai" qui reste mon coup de coeur.
Je vais continuer au fil du temps à découvrir ses premiers romans puis je l'espère très vite les suivants.

Ce qu'en pense D.:

Un roman où une fois n'est pas coutumes les 2 voix sont pour 2 héroïnes. 2 Héroïnes que tout oppose du moins sur le papier. Une qui tente d'oublier son ex en cumulant les histoires d'un soir et l'autre qui est au "No Sex Land" depuis plus de 2 ans !!
Sur font de vignoble Girondin, on rit, on pleure, on vit avec Chloé. Constance elle nous entraine dans son combat pour devenir une femme fatale et prendre sa vie en main et que c'est drôle car on est toute un peu Constance; on voudrait tout faire bien alors qu'on meurt de trouille ou qu'on a la flemme...
Un roman bien sympathique, une auteure qui se découvre et qui se suit.


Le Pitch

Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique. 
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier. 
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde. 

Ce qu'en pense L. :

Ce roman est le premier que je lis de Marie Vareille, pourtant c'est le dernier sorti à ce jour. Je connaissais l'auteur grace à son blog. C'est peut être d'ailleurs le premier blog de lecture que j'ai consulté bien avant de me lancer moi même à l'époque où je chercher des infos croustillantes sur les derniers à paraître de Sophie Kinsella. 
Cette histoire c'est un concentré de plaisir. Cette écriture est tout ce que j'aime dans la comédie romantique. Quoique ici nous sommes plus dans la comédie dramatique. 
Isabelle est une femme enfant, elle ne veut pas s'engager en amour ni dans sa vie professionnelle. Tout ça cache bien entendu un mal-être plus profond mais nous l'apprendrons au fil de l'histoire ; car l'histoire c'est avant tout une famille loufoque, celle de Jan Kozlowski, un cadre dans l'Italie des vacances de Georges Clooney et des gamins fabuleusement drôles et attendrissants.
Je ne manquerai pas de lire les histoires précédentes et à venir de Marie Vareille, encore une auteure à suivre.

Ce qu'en pense D.:

Pour moi c'est le meilleur Marie Vareille, le 3eme que je lis et le plus abouti. C'est lent, ça se déguste alternant humour et sévérité. 
Des personnages fort en caractère tant les meilleurs amis d'Isabelle que la famille Kozlowski, un lieu de villégiature idyllique le tout mêlé de non dit et de mini complot bref une fois tombée dans la marmite je n'ai plus voulu en sortir. Que dire pour vous donner entre plus envie de le lire???? Que woody-allen est le plus gentil des chiens, qu'Isabelle bien que paumée, fini par comprendre que vouloir devenir quelqu'un d'autre n'est pas un projet de carrière? ou alors je peux simplement vous dire que la plume de Marie Vareille se déguste comme un bon moelleux au chocolat, on prend le temps et on savoure!

samedi 10 juin 2017

SPECIAL MATTHIEU BIASOTTO


A l'aube de la sortie du 10ème opus de Matthieu Biasotto, D. vous propose une "petite" spéciale histoire de vous mettre l'eau à la bouche. Et si vous ne connaissez pas encore cet auteur, je vous invite à le découvrir au plus vite!




le pitch:
Quelqu’un ou quelque chose est revenu… 
Sous la pluie incessante, contre le vent hurlant venu du large, dans la grisaille omniprésente, je compose avec ce qui est arrivé. Au cœur de la brume qui règne sur l’île et qui trouble ma mémoire, il y a nos larmes, il y a son sang. Et tout ce qu’on a vécu à Yell. 
Sur ces terres maudites, sont enterrés de douloureux souvenirs, ceux qu’il faut oublier à tout prix. Je ne dois pas y penser, je ne dois pas en parler, pour essayer d’avancer, pour préserver ma sœur aussi. Parce que Perrine vit dans le passé, son deuil est insurmontable. Son mec est mort. Mort dans des circonstances étranges, c’est vrai. Elle voudrait comprendre. Elle voudrait pardonner. Elle voudrait, mais ce n’est pas une bonne idée. Quelqu’un ou quelque chose est revenu… 

Autour du secret, il y a cette vieille aveugle. Il y a ce bélier noir, nos amis perdus de vue depuis le drame. Il y a ce froid installé entre ma frangine et moi. Et toutes ces choses qu’on ne perçoit pas à l’œil nu mais qui mettent à mal nos convictions. Oui, quelqu’un ou quelque chose est revenu… Pour déterrer le passé, faire tomber des têtes et rien ne semble pouvoir l’arrêter. 

Ce qu'en pense D:

Nouveau Biasotto et nouveau virage dans son écriture. Après "Après moi le déluge" qui était une immersion dans la réalité des réfugiés Syriens, Matthieu Biasotto nous amène du côté des forces surnaturelles, et quoi de mieux d'une petite île perdue des Shetlands pour planter le décor???
Ami(e)s des phénomènes paranormaux bonsoir, toute la panoplie est là, de la planche Ouija aux bruits de pas, des vitres brisées au souffle froid qui vous transperce. Mais que s'est il donc passé sur cette île, qui déchaine les forces du mal? Perrine sera t elle sauvée?
Je peux l'avouer maintenant j'ai longtemps hésité à faire le voyage à Yell, car je suis bon public je sursaute tout le temps et moi les esprits ça me fait flipper! 
Alors Matthieu, oui je suis revenue saine et sauve mais je ne vais pas dire que je n'ai pas fait des rêves étranges la nuit me séparant de la fin du livre ( 250 pages c'est bien car en 24h c'est plié). En souvenir de notre rencontre au salon du livre, je ne peux que te remercier de m'avoir poussé à le lire car cela m'a permis de découvrir un nouveau style dans ton écriture et cette fois c'est digne d'un film d'horreur, c'est une nouvelle performance dans ton style.




Le pitch:
Entre grosses tuiles et petites galères, ma vie ressemble à de la survie. Ni plus, ni moins. Je suis Astrid Dufrene. Je suis un paradoxe de la tête aux pieds. Je n’avance pas, puisque je passe mes journées à douter.
L. Dattello est l’artiste peintre le plus doué de sa génération. Mondialement connu, excentrique, mystérieux et dangereusement attirant. Profane en matière d’Art, je n’ai jamais entendu parler de lui. Mon niveau artistique avoisine le zéro. Pour moi, Picasso n’existe qu’en version diesel ou essence. Et j’exagère à peine.
Lorsque nos trajectoires totalement opposées se croisent, nos destins vont se confondre autour du secret qu’il garde jalousement. Ce qu’il attend de moi ? Ce qu’il me trouve ? Je l’ignore… tout comme ce que je suis prête à faire pour lui. 


Ce qu'en pense D.:

Offert par mon acolyte pour mon anniversaire j'ai comme toujours était très attiré par la couverture. Le bleu c'est aussi un peu ma couleur préférée. M. Biasotto nous ayant dévoilé récemment un autre de ses talents, à savoir la peinture, je me suis dit qu'il était temps de découvrir ce livre sorti en septembre 2015.
Ce que j'aime avant tout avec cet auteur c'est qu'on ne sait jamais trop où l'on va. Je l'ai découvert avec "Le supplément d'âme", j'ai frémi avec "Kraft", plongé avec "Harper",  chuté dans "après moi le déluge" puis tremblé avec "Yell". Même si des fois je devine l'intrigue avant la fin, je me laisse entrainer dans son univers avec sa plume bien affutée.
Pictural c'est avant tout l'histoire d'une rencontre Astrid endettée au possible en galère totale qui se retrouve sous l'aile du maitre du jour au lendemain. Expliquer son art et les émotions de l'artiste n'est pas chose aisée. Les doutes qui habite Astrid sont parfaitement compréhensibles car il faut dire que l'oeuvre de Leo est à la fois fascinante et dérangeante.
Avec roman plein de sentiment et d'amour, le vrai , l'unique et le profond car tout à une fin.....



mercredi 7 juin 2017

SI SEULEMENT...LA VIE S'APRENAIT DANS LES ROMANS D'AMOUR de Kristan Higgins


Le Pitch

Si seulement... brosse le portrait parallèle de deux sœurs, à un tournant de leur existence. L’une, célibataire désabusée après une rupture, quitte New York pour retourner dans la ville de son enfance. L’autre, qui croyait vivre un mariage parfait, découvre qu’il est construit sur un mensonge.
Un portrait juste et sincère, plein d’un humour parfois acerbe et de désillusions désamorcées par le rire : car la vie, la vraie, ne s’apprend pas dans les romans d’amour...

Ce qu'en pense L. :

Avec ce nouveau roman, Kristan Higgings casse les codes et nous surprends à raconter deux histoires parallèles loin des codes de ses anciens romans. On est loin des histoires d'amours fantaisistes de ses autres romans. Ce n'est pas léger, ce n'est pas très drôle, c'est même parfois triste et pourtant...j'ai adoré ! J'ai été happée par les mots, transportée par le destins de ces deux soeurs dont la vie pourtant si classique n'aura pas épargné le quotidien. Il y a quelques années j'aimais lire des romans de Isabel Wolf, Jenifer Weiner and Co, et ce roman est un peu de la même veine. Dans un nouveau style, Kristan Higgins ne nous déçoit pas, au contraire. Et nous retrouvons tout de même sa plume caractéristique, avec la petite ville, les héroïnes si particulières, et la famille au centre des relations humaines.
Un vrai coup de cœur. 


Ce qu'en pense D.:

Un beau roman à 2 voix, d'un côté Rachel épouse, mère de triplette parfaite et de l'autre Jenny artiste récemment divorcée. Leurs destins vont être chamboulés volontairement ou pas.

J'ai aimé l'écriture de Kristan Higgins toujours douce même dans les moments difficiles, ses personnages tendres et acerbes à la fois mais aussi les petites touches d'humour. Ce n'est pas vraiment dans ses habitudes de traiter des sujets si sensibles ni de nous faire une fin un peu rapide mais c'est une réussite.
Si loin et si près de New York et de son côté chic bien comme il faut, la petite ville natale des filles va nous montrer ce qu'il y a de pire et de meilleur dans la campagne. Les préjugés, les ragots, les faux semblants et au milieu la sincérité et l'entre-aide, bref vous l'aurez compris nous vous recommandons chaudement cet opus.







mardi 30 mai 2017

COCKY BASTARD de Penelope Ward et Vi Keeland


Le pitch

Un road-trip amoureux. 
Il retourne en Californie. 
Elle va s'y installer. 
Vont-ils trouver l'amour au bout du voyage ?

Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie. Le destin va faire en sorte qu'ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant.

Aubrey est sérieuse et sort d'une déception amoureuse. Et même si ce n'est pas son type d'homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n'a pas tout dit et, la fin du voyage n'est pas forcément ce qu'Aubrey avait prévu. Peut-être qu'ils auront une autre chance...

Ce qu'en pense L. :

Penelope Ward a toujours le chic pour trouver ses héros masculins. Ils sont toujours beaux, charismatiques, bronzés aux allures de surfeurs et surtout surtout mystérieux. J'ai passé un bon moment avec ce road trip amoureux même si j'ai une petite préférence pour Room Hate son précédent roman. Malgré tout l'histoire reste originale et très addictive. J'ai lu le roman en moins de 2 jours. Pénélope Ward est un auteur que je suis depuis quelques temps et qui ne me déçoit jamais. Je continuerai à acheter ses romans les yeux fermés. 
Vi Keeland, je ne la connais pas, je ne sais pas comment l'histoire a été écrite à quatre mains. La particularité est qu'il y a un bon dans le temps et j'ai préféré la deuxième partie. Qui a écrit quoi ? le savez vous ?
Je vous conseille la lecture au mois de juillet pendant les vacances histoire de ne pas être frustrée comme moi qu'une partie de l’histoire soit un Road trip et que dehors, chez vous il tombe des trombes d'eau...

Ce qu'en pense D.:

Aubrey et Chance ou l'art de s'aimer sans le vouloir, sans le pouvoir. Un très beau road trip avec beaucoup d'humour.
J'ai aimé Chance l'ancien footballeur, mannequin pour sous vêtement (même si il parle un  peu vulgairement..), il est tétu et ne lâche rien pour ceux qu'il aime. Aubrey est douce et forte à fois, souvent désarmée devant le beau gosse elle a quand même une sacrée répartie.
Les décors du Nevada nous guide toute la première partie avant d'attaquer les choses sérieuse dans la 2eme, une belle réalisation à 4 mains!
A decouvrir pour un bon moment de détente





samedi 27 mai 2017

HAPPY ENDING de Victoria Van Tiem


Le Pitch

Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…

Ce qu'en pense L : 

A la lecture du pitch, on rêve, on voit déjà un homme à mi chemin entre Patrick Swayze, Hugh Grant et Léonardo Di Caprio...L'histoire est drôle, enlevée, sympa.
Tous les atouts de la comédie romantiques sont là : la famille pas terrible, l'amoureux de jeunesse, l'actuel amoureux pas terriblement amoureux, mais qui plaît à maman. Tout est coché, de même que les films nommés au compteur. Je ne sais pas comment "noter" ce roman, car à vrai dire le fait que les dialogues des films nommés aient été appliqués à la lettre me gène un peu. J'ai complètement décroché à chaque fois. Je pensais que l'histoire allait s'en inspirer mais pas forcement faire du copier/coller. 
J'ai beaucoup apprécié l'humour de Kensington, le charme de Shane (un boxeur qui regarde que des films de filles, on en trouve vraiment que dans les livres ) et le "ménage" à trois si on peut dire, cela a amené quelques scènes cocasses.
Le roman ne m'a pas transporté mais il m'a néanmoins fait passer un bon moment.

Ce qu'en pense D.:

Une gentille comédie romantique. 
J'avoue avoir été larguée dans les références cinématographiques et oui désolée moi la romance je ne l'aime qu'en papier. Donc sortie de Bridget Jones, Pretty Woman et de Dirty Dancing et ben j'ai pas tout suivi!
Mais ce n'est pas ça l'essentiel, nous avons une héroïne Kensington qui attend enfin d'avoir l'unanimité dans sa famille, c'est sans compter une belle sœur qui annonce sa grossesse en même temps qu'elle annonce ses fiançailles et surtout sans compter un fiancé peu fiable.
Bref magouilles au travail, magouilles dans la famille et le retour de son premier amour, tout pour nous faire rire et pleurer. Avec un héros moelleux à souhait...on ne peut que se régaler...
C'est gentillet sans grande révolution, si ce n'est que l'auteur a du regarder un max de fois ces comédies romantiques pour les citer comme ça !