Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Enfin toi, malgré moi
Bastard
The fire










dimanche 21 mai 2017

JAMAIS PLUS de Colleen Hoover


Le pitch:
Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. 
Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? 

Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. 

Est-ce que l'amour peut tout excuser ?

Ce qu'en pense D.:

Encore une fois la tornade Colleen Hoover est passée. Encore une fois malgré une fatigue avancée, je me suis laissée emporter par les mots et en 2 petites soirées mes certitudes ont été ébranlées.
Car il est bien vrai  de dire que face à la violence conjugale, nous pensons "pourquoi est ce qu'elle ne le quitte pas?" au lieu de penser "pourquoi la traite-t-il ainsi?" Chaque histoire est complexe et rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, mais pour l'entourage ce ne peut être qu'un calvaire.
Le récit de Lily adolescente sous forme de lettre à son animatrice préférée est encore une idée formidable et ça devise on en parle même pas! ( je ne vais pas vous spoiler non plus). Ryle a lui a tout pour lui, beau, intelligent, neurochirurgien mais détruit par un drame personnel. 
Il y a aussi la soeur de Ryle, Alyssa et son mari "pété de tunes" Marshall qui nous distraient. 
Cette histoire nous touche pour 2 raisons, la première c'est que c'est Colleen Hoover, bref notre grande prêtresse des mots, celle qui fait mouche à chaque fois ( sauf Never Never...). La traductrice est très bien même si les personnes qui lisent en VO nous ont dit que l'original est encore plus fort. La 2 ème raison c'est qu'à la fin Colleen Hoover nous révèle que cette histoire est largement inspirée de sa vie personnelle et là on ne peut que compatir.
Pour moi ce n'est pas mon top 1 de cette auteure mais il reste incontournable, alors à vous ....et bonne lecture!

Ce qu'en pense L. :

Comme pour Confess l'année dernière, je me retrouve à la fin de cette lecture au bout du rouleau émotionnellement. Colleen Hoover est définitivement la meilleure conteuse d'histoire. 
Difficile ensuite de détailler mon avis sans trop vous Spoiler. 
J'ai décidé de lire ce roman sans prendre connaissance du résumé. Je savais qu'il avait été salué par les critiques mais je voulais me faire mon propre avis sans avoir trop de "pression" afin de ne pas être déçue. Je n'ai qu'une chose à vous dire : Lisez_le ! 
L'auteur traite avec respect et de manière humble un sujet difficile sans vraiment donner de mauvais rôle. On n'entre pas dans le mélo comme on peut le voir avec d'autres auteurs. L'écriture est fluide, addictive, tout en portant la réflexion : l'amour peut-il nous tromper et nous rendre "faible" ? Chaque sentiment est compréhensible comme une histoire vraie. C'est certe un peu romancée à la sauce Colleen Hoover mais ce n'est pas ça qu'on retiendra de ce récit. Ce que je retiendrai et qu'on ne peut juger personne, que certains actes répréhensibles sont douloureux pour ceux qui les infliges mais il faut assumer. La raison doit ensuite prendre le pas sur la passion et chaque victime mérite le meilleur. 
Aucune fausse note pour moi dans ce roman même si au début je me demandais ou l'auteur voulait nous mener tant l'histoire était assez romancée et "joyeuse". On ne le vois pas venir...comme le coup de coeur ! 
Bonne lecture !!

mardi 16 mai 2017

Auteur du mois de mai: Lionel Touzellier


Lionel Touzellier est né la même année que la première conférence mondiale sur le climat et le même jour que la commémoration de l'abolition de l'esclavage. Hasard ou destin ? Il se posera certainement toujours la question... Quoiqu'il en soit, la Liberté et l'avenir de l'Humanité sont deux préoccupations qui lui sont essentielles.

Issu d'une formation scientifique, qui aboutit à un doctorat de sciences-physiques, il se détourne complètement du monde isolé des laboratoires de recherche, du jour au lendemain, suite à deux événements qui surviennent dans sa vie, et qui le marqueront à jamais... Il décide alors de partir à l'étranger, tout seul, se coupant ainsi de son environnement habituel et des siens, pour se chercher. Et finalement, c'est dans l'écriture qu'il va se trouver. A son retour en France, il enchaîne différents emplois et, en parallèle, se met à écrire, avec une passion dévorante de vie et brûlante d'humanisme.

Eclectique dans l'âme et n'ayant pas envie qu'on lui colle une étiquette, il s'essaie à tous les genres littéraires, allant du polar classique à la Science-Fiction, en passant par la littérature humoristique... 

Certaines de ses oeuvres ont été primées à des concours littéraires. 
Son premier ouvrage publié sur Amazon, intitulé "l'Enquête Invisible", sera classé pendant plusieurs mois numéro 1 des ventes de polars historiques. 
Actuellement, il vit dans le sud de la France, sur les bords de la Méditerranée.

Si vous voulez en savoir plus sur ses écrits, vous pouvez visiter son site :
https://touzellier.wordpress.com

Ou sa page Auteur sur Facebook :
https://www.facebook.com/L.Touzellier/

Ou encore le suivre sur Instagram :
https://www.instagram.com/lioneltouzellier/






Le pitch:

“On croit conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène”


Laetitia est avocate et élève sa fille toute seule. Après une rupture difficile, elle ne fait plus confiance aux hommes.
Hadrien s’est exilé dans la rue. Victime d’un événement tragique, il a totalement perdu goût à la vie.

Le sort ne les a pas épargnés... 
Mais le Noël qu’ils s’apprêtent à vivre va être particulier.

Deux personnes différentes. Deux trajectoires éloignées.
Entre rencontres liées au hasard et destins qui semblent tracés à l’avance, parviendront-ils à se délivrer de leur passé ?

Ce qu'en pense D.:

Lionel Touzellier, rencontré sur le stand Amazon du salon du livre de Paris, nous avait présenté son dernier roman. Et oui une romance écrite par un homme, c'est rare me direz vous. Mais on peut dire que le montpelliérain s'en sort très bien.
D'un côté Laetitia la maman dévouée, l'avocate au top mais surtout la femme blessée, de l'autre Hadrien au fond du saut après un drame de la vie. L'un comme l'autre va devoir revoir ses projets de vie.
Au détour de belles rencontres comme seules les périodes de fêtes le permettent, l'un et l'autre vont évoluer.
C'est avant tout un bon roman avec une belle écriture, on se laisse doucement mener. Je vous dirais bien ouvrez vos yeux et ouvrez vos cœurs car effectivement "ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort" et la vie est juste faite pour être vécue avec les autres et non contre eux.

Ce qu'en pense L. : 

Si nous n'avions pas rencontré Lionel Touzellier au Stand Amazon du salon du livre, peut être que je n'aurais jamais découvert cet auteur. Deux histoires dans un même roman. On est tenu en haleine pour connaître le lien entre les deux protagonistes. D'un côté Laetitia (+1 pour le prénom :-) qui élève seule sa fille. Femme forte et déterminée à ne laisser aucune place à la gente masculine dans son entourage. De l'autre, Hadrien, que l'on rencontre à un moment de sa vie où tout a basculé. 
A mon avis, l'histoire d'Hadrien se suffit à elle même tant par son "originalité" que par sa détresse. L'auteur va assez loin sans tomber dans le patho, l'écriture est simple et fluide. La magie opère au fil de ses rencontres qui vont lui redonner foi en la vie. 
L'histoire de Laetitia est plus ressemblante des "pitchs" de romans féminins. La femme trahie par un homme qui a du mal à faire confiance. C'est certes du déjà vu mais tellement bien écrit (toujours pareil sans mièvreries) que ça fonctionne. Malgré tout c'est à mon goût le parcours d'Hadrien qui l'emporte car il m'a touché, et nous sommes, pages après pages sur le fil de ce qu'il va pouvoir devenir.
Une belle découverte ! 





Le pitch:

IL ETAIT UNE FOIS un homme qui voulait passer sa vie enfermé dans sa bulle. Mais ça, lui rabâche-t-on, ça n’existe que dans les contes. Personne ne peut échapper à la réalité. Et effectivement, tôt ou tard, il est contraint de suivre un chemin qui n’est pas le sien. Les années passent et, un beau jour, sa conscience se réveille : il décide de reprendre les rênes de son existence. Malheureusement, une tragédie vient bouleverser ses plans… 
Quand le rêve et la réalité s’emmêlent, lequel, du hasard ou du destin, lui montrera la voie à suivre ? 


Ce qu'en pense D:

Après avoir lu ce 2eme ouvrage de Lionel Touzellier, j'ai comme l'impression que le jeune homme aime les voyages initiatiques.
Avec Arnaud nous nous promenons dans Saint Germain des près, ce dernier va reprendre goût à la vie au gré des rencontres qu'il va faire.
C'est une belle histoire, une histoire d'amitié, de simplicité et de générosité. Des personnages secondaires très attachants, un cadre dans notre chère capitale et de beaux moments partagés. Des fois le bonheur se trouve juste la porte à côté!
Un peu d'humanité dans ce monde de brute, Merci Mr Touzellier de nous redonner l'espoir.

mardi 9 mai 2017

LUCY IN MY SKY de Callie J. Deroy


Le pitch

Pour la rock'n roll Lucy Petrelli, c'est un nouveau départ. De retour dans la petite ville de son enfance après des années de galère à Philadelphie, elle aspire à une vie plus tranquille. Elle est même prête à accepter un poste dont personne ne veut, un poste qui la fera côtoyer de près... Cameron Blake.
Depuis l'accident, la vie de ce dernier a complètement changé. Le « Cameron superstar » qu'il était au lycée n'existe plus, il est à présent « Cameron le connard », un paria aux yeux de la communauté de Mount Pleasant, ainsi qu'aux yeux de tous ses employés.
Seulement voilà, Lucy n'est pas du genre à se fier aux apparences. Et même si son nouveau patron semble aussi méprisable qu'elle l'a entendu dire, elle ne peut s'empêcher de penser qu'il cache quelque chose...
Le nouveau roman de Callie J. Deroy dont les récits sont comme ses sourires : charmeurs et diablement énigmatiques.


Ce qu'en pense L. :

Oui c'est une histoire de Boss et Secrétaire...oui le héros est torturé...oui il est plein de fric....
Et pourtant il y a ce petit plus qui fait que le roman sort du lot. C'est drôle, moderne, avec une écriture enlevée. Lucy est une héroïne sensible et rockeuse, Cameron est un héros dur qui cache un gros secret. 
Les deux vont jouer au chat et à la souris, ou  plutôt Lucy va't-elle réussir petit à petit à dompter la bête ?
Les personnages secondaires sont supers, mention spéciale au père de Lucy. 
Ne vous attendez pas à du sexe toutes les 3 pages comme c'est parfois le cas dans la romance contemporaine, ici, on est dans la vrai vie, les sentiments ne se devinent pas en 1 jour. 
Vivement le tome 2, j'espère que l'auteur ne nous fera pas trop attendre...

Ce qu'en pense D.:

Un premier tome qui plante le décor, on découvre peu à peu Lucy et Cameron. Elle de retour dans sa petite ville après 5 ans d'errance, Cameron haït de tous depuis plus d'un an après l'accident Tout les oppose sur le papier mais arriveront ils a entrer dans le monde de l'autre?
Une gentille intrigue qui nous donne envie de plus, espérons que le tome 2 suive rapidement.

dimanche 7 mai 2017

Dans les yeux d'une ado : TOUS NOS JOURS PARFAITS de Jennifer Niven


Le Pitch

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. 
Finch est la "bête curieuse" de l'école. Il oscille entre les périodes d'accablement, dominées par des idées morbides et les phases "d'éveil" où il déborde d'énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s'est isolée et s'est laissée submerger par la culpabilité. 
Pour Violet et Finch, c'est le début d'une histoire d'amour bouleversante: l'histoire d'une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Ce qu'en pense C. :

Un gros coup de cœur, même plus. Cette histoire m'a vraiment frappé. Deux ados se rencontrent dans un endroit hors du commun et dangereux, c'est à dire en haut de leur lycée prêts à mettre fin à leurs vies. Leur point commun ? Ils ne supportent plus de vivre. Cette histoire est tellement bouleversante parce qu'elle pourrait arriver à n'importe qui. Je suis passée par toutes les émotions possibles et inimaginables ! L'auteur a vraiment écrit une merveille ! Les personnages sont tellement originaux et touchants, surtout Théodore ! J'ai tout particulièrement adoré ce personnage car il a eu une vie très difficile. Ses camarades sont odieux avec lui, le traitent de ''fêlé'', mais ce qu'ils ne savent pas c'est que Théodore, personnage excentrique et imprévisible est une magnifique personne, un poète mélancolique. Violet elle, a perdu sa sœur récemment. Elle n'arrive pas à l'oublier et faire comme si de rien n'était. Étant une fille populaire ''à l'époque'', elle se retrouve à tomber amoureuse de Théodore Finch, mais tout ne se passera pas comme prévu. 
Tandis que Violet émerge de sa période de tristesse causée par l'accident de sa sœur, Théodore lui, vacille entre les moments heureux passés en compagnie de celle qui fait battre son cœur et les moments où il a des pensées disons... suicidaires. 
Enfin un livre qui restera gravé dans ma mémoire et qui nous donne une bonne leçon, celle de ne pas se moquer des autres en les traitant d' « anormaux » car un jour tout peut basculer. Et pour ponctuer cette avis, voici une citation de Théodore Finch qui reflète parfaitement ce que veut nous faire comprendre l'auteur : « j'ai toujours été différent, mais pour moi la différence, c'est la normalité ».

mardi 2 mai 2017

LE DOUX PARFUM DES SOUVENIRS de Cécile Chomin


Le Pitch

Vous ne vous êtes jamais demandé quel effet ça fait de remonter le temps ? Et si vous en aviez l’occasion, qu’y trouveriez vous ? Et bien moi, je n’ai pas eu le choix, grâce à mon meilleur ami et colocataire curieux et fouineur, je me retrouve au fil des pages de mon journal intime à revivre ma vie depuis mes 13 ans.

Et bien c’est perturbant, c’est le moins qu’on puisse dire.

Je m’appelle Morgane, j’ai 28 ans, je vis à Paris une vie bien sympa avec des amis, un job que j’aime et je sors régulièrement. Mais tout ce que je pensais stable et bien rangé pourrait être complètement chamboulé à la lecture de ces quelques pages. Car une autre moi, une Morgane qui se construit en grandissant, va me rappeler le vrai goût de la vie. L’odeur de mes souvenirs pourrait venir me chatouiller les narines et m’amener là où je n’aurai jamais cru retourner. Au détour d’une même date rituelle chaque été m’attend une autre vie, une amie perdue et un amour enfui si profond que je le pensais définitivement oublié.

Alors, ferez-vous le voyage avec moi ?

Ce qu'en pense L. :

L'histoire de ce roman est particulière. Cécile Chomin est une auteure HQN qui a écrit plusieurs romances toutes très Chick Lit et très drôles. Déjà à ce stade là j'étais fan. 
Suite à une série de photos énigmatiques ce mois d'avril sur Facebook, Cécile nous a appris qu'elle sortait un tout nouveau roman mais cette fois ci en Auto-édition Amazon...."danse de la joie" comme dirait une certaine Emily Blaine, pour deux raisons : la première est tout simplement car Cécile Chomin sort un nouveau roman :-), et la seconde car dans l'auto-édition tous les styles et les extravagances sont permis. En gros je le sens à l'avance, ça va envoyer du lourd !!
Et pour tout vous dire j'ai été scotchée !! Lu en un jour (merci dieu du travail de ne pas me faire bosser le lundi) toutes les lubies de la lectrice addictive y sont passées : laisser le petit un peu plus à la sieste que prévu, puis laisser les enfants devant la TV avant de manger alors que d'habitude c'est interdit, mode "ne pas me faire chier" avec mon mari le soir et bien entendu "Nuit blanche...". Du coup tous mes collègues se sont accordés à dire le mardi matin que j'avais une sale tête ...c'est pas grave j'assume car grâce à ce roman j'ai pu revivre mes années d'adolescence ou plus exactement mes étés au camping l'Emeraude à Portiragnes-plage, où moi aussi je retrouvais tous les ans ma bande de copains et mes premiers amours. Ajoutez à ça que je vis dans le Sud- Ouest donc les fêtes de villages (conscrits) et les férias ça me parle !! 
Ne pas oublier bien entendu la plume fantastique de Cécile Chomin qui cette fois en plus de me faire rire (mention spéciale à la Morgane de 13 ans) a su me rendre nostalgique et heureuse !
Merci pour ce voyage dans le passé de Morgane ainsi que dans le mien par procuration. Je ne peux que te dire que je suis fan de ton style, de ton écriture, de tes histoires, tout !!  

Ce qu'en pense D.:

Ouh là, nostalgie quand tu nous tiens.... Merci Cécile de m'avoir fait revivre avec Morgane (j'adore ce prénom lol) mes années lycée avec ma meilleure amie et nos fêtes de village. Les rendez vous planifiés des semaines à l'avance, la bande, les mecs qui avaient tous un surnom, le DJ était notre demi dieu bref c'était super.
Ce premier auto édité est pour moi un vrai succes, j'adore! Je retrouve ton humour et ton brin de folie au milieu d'une histoire qui parlera à beaucoup. Car que ce soit les week end de fête, les vacances au camping, ou les séjours linguistiques annuels nous sommes nombreux à avoir une bande d'ami (ou pote) qu'on ne voit que rarement avec celui ou celle qui hante nos nuits toute l'année et qui nous fait vivre un rêve éveillé quelques journées.
Une folle histoire qui commence avec Morgane 13 ans avec ces préoccupations d'ado ( et oui ! embrasser la 1er fois c'est pas facile) pour la quitter à 30 ans!
Alors il ne reste qu'une chose à dire: vite découvrez ce nouveau roman de Cécile Chomin!

mercredi 26 avril 2017

MAUVAISE IDEE de Laurie Pyren


Le pitch

Sarah
Dire tout ce que je pense? Mauvaise idée. Un coup à se faire virer. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé.
Trouver Henry Walsh, mon nouveau boss, hyper sexy et baver comme un escargot rien qu’en le regardant? Mauvaise idée.
Coucher avec le sus-nommé Henry Walsh? Encore une mauvaise idée.
Tomber amoureuse de lui? Moi vivante, jamais! Les beaux types sexy, j’ai donné et merci bien, mais je n’en veux plus.
C’est quand même dingue le nombre de mauvaises idées que je peux avoir sans pour autant m’abstenir de les mettre en oeuvre!

Henry
“Never fuck with the payroll”. Ma devise. Même si j’attire les femmes comme des mouches, je n’ai jamais failli à ce principe. Et voilà que Sarah Miland débarque dans ma vie avec ses chaussettes débiles et son franc parler.
Coucher avec son assistante? Mauvaise idée. Très mauvaise, même. Et pourtant, je ne peux pas m’empêcher d’y penser tout le temps...

Mauvaise Idée... Un roman léger à lire au bord de la piscine, un verre de sangria à la main...

Ce qu'en pense L. :

Vous connaissez notre Amooouuuur pour les auteurs indépendants, Lauren Pyren n'échape pas à la règle. Note pour moi même, le dimanche soir, fureter sur la boutique Premium Amazon s'avère beaucoup plus fructueux que de rechercher un programme intéréssant à la télévision. C'est comme ça que j'ai fait la connaissant de Lauren Pyren, ou plutôt de son premier roman ! Lu, dévoré, choisissez ce que vous voudrez, toujours est-il que le lundi matin il était terminé ! Notre blog n'a jamais aussi bien porté son nom ! 
Je vous conseille également sa page facebook où elle sa présentation vaut tous les programmes de la présidentielle. A mourir de rire.
Mais l'histoire c'est quoi ? c'est l'histoire d'une fille nature et spontanée qui se moque des codes de la romance et qui va tomber à son propre piège. De la répartie, du Mâaaale, de la taille 44, du voyage, du Canada...car oui l'histoire débute à Montréal, et le Canada c'est mon rêve ultime alors bien entendu, j'ai creusé ! Toutes les mauvaises idées Sarah et Henri se transforme en bonbons accidulés pour le lecteur !
Un vrai coup de coeur pour moi.

ce qu'en pense D.:

Moi les chaussettes funky j'adore ( aujourd'hui c'est mickey noël..) et oui un peu de folie dans une vie bien rangée. Sarah a un job, un petit ami "beige", un appart et une meilleure amie mais voilà tout va exploser. Une "mauvaise décision" et il faut repartir de zéro et rebondir. Elle a son franc parler, elle est intelligente et pleine d'humour. Alors oui elle est ronde et ne s'habille pas fashion et encore moins super classe tailleur et escarpins mais elle est compétente et ça Henry l'a bien compris. Tout en suivant les codes de la romance érotique, on se moque de ceux ci et ça marche.
Un roman très frais, un vrai moment de détente une petite pépite dénichée par L. 




jeudi 20 avril 2017

QUAND ON A QUE L'HUMOUR de Amélie Antoine


Le Pitch

Ce soir, Édouard Bresson, l’humoriste préféré des Français, s'apprête à jouer son dernier spectacle devant un Stade de France plein à craquer. Ils sont plus de 50 000 à être venus rien que pour lui, à l'acclamer, à trépigner d'impatience, à scander son prénom de plus en plus fort au fil des minutes qui s'égrènent.
De l'autre côté du rideau noir, lui ne s'est jamais senti aussi seul de sa vie.

C'est l'histoire d'un artiste au sommet de la gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s'est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.

C'est aussi l'histoire d'un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l'attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.

C'est une histoire de paillettes et de célébrité, mais surtout, l'histoire d'un père et d'un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Ce qu'en pense L. :

Me voilà sans voix...
Amélie Antoine est une auteur pleine de surprises sauf une seule : on ne se lasse jamais de ses histoires. Je pense que durant les deux dernières années "Fidèle au poste" est le roman que j'ai le plus conseillé autour de moi. Famille, collègues, amis et copinautes tout le monde y est passé. Sans rien dévoiler je me faisait un plaisir de leur demander leur ressenti à la fin du livre et tout le monde sans exception était bluffé.
Pour "Quand on a que l'humour", je m'attendais à avoir les même sensations et finalement je me suis surprise à découvrir un sentiment que je n'avais jamais eu lors d'une lecture : la nostalgie....
Car nous sommes tous touchés par cette histoire, celle d'un père et son fils dont les liens ne se sont jamais vraiment ficelés. Au delà de l'histoire en elle même il y a la forme. Vous savez que j'y attache une grande importance. Amélie Antoine est, pour l'avoir rencontrée une fille qui a l'air assez discrète et réservée. Elle parait même timide. A croire qu'elle est comme son personnage, Edouard, elle se transforme dans l'écriture comme son narrateur sur scène. Mais le plus génial est qu'elle nous transporte avec elle, durant la lecture je me suis senti propulsée dans son univers. Je suis stupéfaite de tous les rebondissements de toute cette imagination fascinante et qui parait si réelle.
Amélie, j'admire inconditionnellement ton écriture, toutes tes histoires sont différentes tant dans le fond que dans la forme et pourtant je ne saurais laquelle choisir. Continue, ne t'arrête jamais, c'est pour découvrir des auteurs comme toi que la lecture tient une grande place dans ma vie.

Ce qu'en pense D:

GENIALISSIME!!! c'est vraiment le premier mot qui me vient.
J'ai plongé une nouvelle fois à l'aveugle dans le monde d'Amélie Antoine et encore une fois j'en sors émue et bouleversée.
Cette histoire a tant de niveau de lecture, ce n'est pas seulement l'histoire d'un père et son fils qui se sont perdus en route, c'est aussi l'histoire d'un homme qui passe de l'ombre à la lumière en peu de temps, l'histoire d'un étudiant confronté à la vie.
Je suppose que les recherches pour ce livre ont du être conséquentes car nous faire plonger dans la vie d'un humoriste y compris déclamer des sketchs n'est pas donné à tout le monde. J'ai aimé cette composition en deux partis ce petit suspens qui nous tient en haleine, du grand art. 
Un des premiers avis de lectrices disaient" je suis passée du rire aux larmes en 5 pages" et effectivement le soir moi même j'ai versé une petite larme tant les émotions se mélangent.
Merci pour ce roman bien différent de nos lectures habituelles mais qui nous donne encore plus envie de te faire connaitre, Amélie les 2 ans d'attente (nous n'avons pas lu le livre sur le Bataclan) sont oubliés mais par contre ce livre lui restera longtemps dans nos têtes et dans nos cœurs.