Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Enfin toi, malgré moi
Bastard
The fire










samedi 10 juin 2017

SPECIAL MATTHIEU BIASOTTO


A l'aube de la sortie du 10ème opus de Matthieu Biasotto, D. vous propose une "petite" spéciale histoire de vous mettre l'eau à la bouche. Et si vous ne connaissez pas encore cet auteur, je vous invite à le découvrir au plus vite!




le pitch:
Quelqu’un ou quelque chose est revenu… 
Sous la pluie incessante, contre le vent hurlant venu du large, dans la grisaille omniprésente, je compose avec ce qui est arrivé. Au cœur de la brume qui règne sur l’île et qui trouble ma mémoire, il y a nos larmes, il y a son sang. Et tout ce qu’on a vécu à Yell. 
Sur ces terres maudites, sont enterrés de douloureux souvenirs, ceux qu’il faut oublier à tout prix. Je ne dois pas y penser, je ne dois pas en parler, pour essayer d’avancer, pour préserver ma sœur aussi. Parce que Perrine vit dans le passé, son deuil est insurmontable. Son mec est mort. Mort dans des circonstances étranges, c’est vrai. Elle voudrait comprendre. Elle voudrait pardonner. Elle voudrait, mais ce n’est pas une bonne idée. Quelqu’un ou quelque chose est revenu… 

Autour du secret, il y a cette vieille aveugle. Il y a ce bélier noir, nos amis perdus de vue depuis le drame. Il y a ce froid installé entre ma frangine et moi. Et toutes ces choses qu’on ne perçoit pas à l’œil nu mais qui mettent à mal nos convictions. Oui, quelqu’un ou quelque chose est revenu… Pour déterrer le passé, faire tomber des têtes et rien ne semble pouvoir l’arrêter. 

Ce qu'en pense D:

Nouveau Biasotto et nouveau virage dans son écriture. Après "Après moi le déluge" qui était une immersion dans la réalité des réfugiés Syriens, Matthieu Biasotto nous amène du côté des forces surnaturelles, et quoi de mieux d'une petite île perdue des Shetlands pour planter le décor???
Ami(e)s des phénomènes paranormaux bonsoir, toute la panoplie est là, de la planche Ouija aux bruits de pas, des vitres brisées au souffle froid qui vous transperce. Mais que s'est il donc passé sur cette île, qui déchaine les forces du mal? Perrine sera t elle sauvée?
Je peux l'avouer maintenant j'ai longtemps hésité à faire le voyage à Yell, car je suis bon public je sursaute tout le temps et moi les esprits ça me fait flipper! 
Alors Matthieu, oui je suis revenue saine et sauve mais je ne vais pas dire que je n'ai pas fait des rêves étranges la nuit me séparant de la fin du livre ( 250 pages c'est bien car en 24h c'est plié). En souvenir de notre rencontre au salon du livre, je ne peux que te remercier de m'avoir poussé à le lire car cela m'a permis de découvrir un nouveau style dans ton écriture et cette fois c'est digne d'un film d'horreur, c'est une nouvelle performance dans ton style.




Le pitch:
Entre grosses tuiles et petites galères, ma vie ressemble à de la survie. Ni plus, ni moins. Je suis Astrid Dufrene. Je suis un paradoxe de la tête aux pieds. Je n’avance pas, puisque je passe mes journées à douter.
L. Dattello est l’artiste peintre le plus doué de sa génération. Mondialement connu, excentrique, mystérieux et dangereusement attirant. Profane en matière d’Art, je n’ai jamais entendu parler de lui. Mon niveau artistique avoisine le zéro. Pour moi, Picasso n’existe qu’en version diesel ou essence. Et j’exagère à peine.
Lorsque nos trajectoires totalement opposées se croisent, nos destins vont se confondre autour du secret qu’il garde jalousement. Ce qu’il attend de moi ? Ce qu’il me trouve ? Je l’ignore… tout comme ce que je suis prête à faire pour lui. 


Ce qu'en pense D.:

Offert par mon acolyte pour mon anniversaire j'ai comme toujours était très attiré par la couverture. Le bleu c'est aussi un peu ma couleur préférée. M. Biasotto nous ayant dévoilé récemment un autre de ses talents, à savoir la peinture, je me suis dit qu'il était temps de découvrir ce livre sorti en septembre 2015.
Ce que j'aime avant tout avec cet auteur c'est qu'on ne sait jamais trop où l'on va. Je l'ai découvert avec "Le supplément d'âme", j'ai frémi avec "Kraft", plongé avec "Harper",  chuté dans "après moi le déluge" puis tremblé avec "Yell". Même si des fois je devine l'intrigue avant la fin, je me laisse entrainer dans son univers avec sa plume bien affutée.
Pictural c'est avant tout l'histoire d'une rencontre Astrid endettée au possible en galère totale qui se retrouve sous l'aile du maitre du jour au lendemain. Expliquer son art et les émotions de l'artiste n'est pas chose aisée. Les doutes qui habite Astrid sont parfaitement compréhensibles car il faut dire que l'oeuvre de Leo est à la fois fascinante et dérangeante.
Avec roman plein de sentiment et d'amour, le vrai , l'unique et le profond car tout à une fin.....



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire