Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Scotland street
N'y pense même pas !
Beautiful love.












lundi 12 décembre 2016

J-12 : A QUATRE MAINS de Renée Carlino


Le pitch

Pour s'investir dans ses études au sein d'une prestigieuse université, Mia a mis une croix sur sa vraie passion, le piano. À la mort de son père, elle part à New York et reprend le bar qu'il tenait un lieu incontournable qui offre leur chance aux jeunes musiciens. C'est là qu'elle rencontre Will, un guitariste qui incarne exactement le style de vie auquel elle s'est refusée. Après s être liée d amitié avec Will, Mia lui propose de devenir son colocataire. Finira-t-elle par laisser libre cours à ses passions ?


Ce qu'en pense L.:

Lectrices, lecteurs, connaissez vous ce moment dans le début d'un livre où  vous êtes en train d'être emporté dans le tourbillon du plaisir de lire, sans pouvoir vous arrêter car en même pas quelques pages vous vous êtes attaché aux personnages ?  J'ai été agréablement surprise avec cette histoire. Après ma précédente lecture de Emily Blaine je pensais avoir du mal à retomber accro d'une autre romance et finalement la magie de l'auteur a fait mouche. J'avais lu le pitch il y a quelques mois sachant que ce roman allait me plaire mais en le reprenant il y a quelques jours je ne pensais pas que j'accrocherai autant. Je ne me souvenais plus de l'intrigue. A dix mille lieu de mon univers, l'histoire se déroule dans le New York hippie chic. Mia torturée entre deux mondes, celui de sa mère droit et rationnel et celui de son père  musicien "interstellaire", arrive à New York afin de régler les affaires de son père décédé il y a peu. Très proche de lui elle a décidé de se donner du temps et de prendre la relève en s'occupant du café familial. Dans l'avion elle rencontre Will musicien talentueux mais sans le sous. Elle va en faire son coloc et pendant plusieurs mois il va ramer et s'armer de patience pour la faire succomber. Mais Mia se cherche, ne sait pas ce qu'elle veut faire de sa vie tout en étant bouleversée par la mort de son père. Elle ne lâche sa bride que lorsqu'elle joue du piano avec Will et se refuse de succomber comme sa mère à un artiste qui ne pourra pas lui assurer un avenir stable. 

Même si Mia est très dure avec Will on s'attache vraiment à elle et ses névroses et on ne peut que succomber au charme et à la patience de Will. Ce roman se lit comme on pourrait regarder un film. On s'imprègne rapidement de l'ambiance des personnages secondaires hauts en couleur et magnifiquement loyaux. 

Une belle découverte qui m'assure quelques bons moments de lecture dans les mois à venir sachant qu'il s'agit du premier roman cet auteur. Un vrai succès !

Ce qu'en pense D:

Vous aurez sans doute remarqué 3 scénarios récurants dans les romances:
1- Ils s'aiment au premier regard.
2- Ils se cherchent, se repoussent, pour finalement craquer vers le milieu de l'histoire.
3- Il faut attendre les dernières pages pour avoir un dénouement heureux.
"A quatre mains" appartient à cette dernière catégorie et c'est ce qui fait sont charme. Entre Will le musicien névrosé sentimental et Mia en deuil qui se cherche, on se demande si jamais ils vont passer le cap.
Le milieu de la musique me fait rêver alors forcement j'ai adoré ce roman et toutes ses références musicales. Le seul b'mol c'est que Mia est une grande pleureuse. Oui elle est en deuil, oui elle se cherche mais quand même un peu de sans froid ma grande ! D'autant que bien souvent elle se cause elle même sa peine.
Bref tout comme ma comparse je ne peux que vous conseiller de succomber au premier roman très réussi de Renée Carlino.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire