Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Love Deal
N'y pense même pas !
La vérité sur l'Amour











dimanche 11 décembre 2016

J-11 : IN THE AIR HE BREATHES de Brittainy C. Cherry



Le pitch:

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. 

C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. 

Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Ce qu'en pense D:

Sous ses airs d'Archer's Voice ( en beaucoup moins poignant), "In the air he breathes" nous fait traverser toutes les émotions liées au deuil. Malheureusement très prévisible jusqu'à quasiment le dénouement final, Tristan et Elizabeth nous touche. Tout deux ayant vu leur famille, leur amour voler en éclat. 
Le personnage déjanté et obsédé de Faye, la meilleure amie d'Elizabeth, nous permet de relâcher un peu la pression. Car il faut bien le dire on ne rigole pas vraiment tout au long de ce livre.
La petite Emma, fan de zombie qui collectionne les plumes blanches ( preuve de la présence de son père auprès d'elle) nous fait bien sourire avec "Thon".
Pour moi il ne restera pas vraiment dans les annales, sans doute parce que le sujet de l'accident de la route est trop réel et la douleur liée à la perte parfaitement compréhensible. Ce roman reste simple et sans détour, à quel point s'effondre t on quand on pense avoir tout perdu?
Comment refaire sa vie et affronter les qu'en dira t on?

Ce qu'en pense L :

Attention aux âmes sensibles, si votre petit cœur est déjà fragile, il risque de tomber en morceau durant la lecture de ce livre. Contrairement à D. j'ai été surprise par la fin, mais ce n'est pas le point principal de cette histoire, on est pris dans le tourbillon des sentiments liés à la perte de son conjoint et de son enfant, et si on extrapole on pense à soit et là.... c'est la cata !! Les passages de Tristan sont plus fort émotionnellement parlant, Elisabeth, elle, parait plus détachée au départ, puis on se rends compte au fil des pages qu'elle tient une façade surtout pour sa fille. Les personnages secondaires sont sympathiques avec l'amie folle dingue Faye et la petite Emma.
Lu en deux jours, prenant, surement dans mon top de l'année.
PS : + 1 pour le mec de la couverture du livre !!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire