Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Enfin toi, malgré moi
Bastard
The fire










mardi 5 avril 2016

MAYBE NOT de Colleen Hoover




Le pitch:

Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... 
Mais peut-être pas. 

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? 

Peut-être. Mais peut-être pas.


Ce qu'en pense D:

Spin off de Maybe Someday, nous retrouvons avec plaisir Warren et Bridgette les colocs déjantés de Ridge.
Enfin on comprend le sous entendu de "elle m'aime la nuit". Une belle romance rapide et sans détour. Bien plus léger que le style habituel de Colleen Hoover mais j'ai passé une excellente soirée avec ces 2 là!

Ce qu'en pense L :

Lire du Colleen Hoover qui ressemble à du Emily Blaine, c'est possible : bienvenue dans "Maybe not" !
Contrairement à tous ses autres romans, la légèreté prime dans ce spin-off de Maybe Someday. Bien plus court que l'original, nous nous laissons porter dans les plans farfelus de Warren qui décortique petit à petit la carapace de Bridgette.
un roman rafraîchissant et drôle, qui détends un peu l'atmosphère plus lourde de l'histoire entre Sidney et Ridge.
L'histoire commence quelques temps avant Maybe Someday et se poursuit à l'arrivée de Sidney dans la collocation. Du coup on redécouvre les scènes dans un angle différent. C'est très drôle surtout la scène ou Bridgette se rends compte que Syd n'est pas sourde. On sait enfin se qui s'est passé entre les deux filles dans la chambre.
Colleen Hoover me surprends et je valide +++ ce style très inattendu de sa part !! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire