Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Love Deal
N'y pense même pas !
La vérité sur l'Amour











lundi 29 février 2016

Best Seller du mois de février L'INSTANT PRESENT de Guillaume Musso




 Le pitch:


Pour payer ses études d’art dramatique, Lisa travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle y fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. En apparence, Arthur a tout pour plaire et Lisa n’est pas insensible à son charme.

Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Deux ans plus tôt, il a hérité de la résidence de son grand-père : un vieux phare isolé dans lequel une pièce a été condamnée. Malgré sa promesse, Arthur a choisi d’ouvrir la porte, découvrant une vérité bouleversante qui lui interdit de mener une vie normale.

Sa rencontre avec Lisa va tout changer et lui redonner une raison d’espérer. Dès lors, Arthur et Lisa n’ont qu’une obsession, déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Ce qu'en pense D:

Tout d'abord merci L. pour ce cadeau de noël dévoré en même pas 3 soirées! 
24 vents, 24h, 24 jours et 24 ans...que feriez vous si une année de vie devait se résumer à une journée? Arthur Costello nous amène dans un voyage fou, une histoire magnifique un dénouement aussi bouleversant que beau. Le mystère du phare des 24 vents sera t il résolu?
Sans conteste un nouveau best seller de Guillaume Musso, qui sait nous entraîner dès les premières pages dans son monde et on dévore les pages chérissant le moment du dénouement, de l'ultime confession de l'auteur.

Ce qu'en pense L :

Du Musso tout crache ! !!300 pages de mystère, un conte à la limite du fantastique qui nous transporte dans la souffrance et la magie de cette histoire. Et 50 pages de retour à la réalité,  la réalité de Musso. Mais quelle déception, le dénouement fut atroce pour la lectrice que je suis. Je vous écris à chaud. Je vous donnerai la suite de ma chronique demain après une bonne nuit de sommeil .Peut être que mon avis s'en verra moins tranché. ...

Bon ça va j'ai dormi, j'ai passé une bonne journée de vacances, mais je reste campée sur mes positions. Je ne pense pas relire immédiatement un autre Musso, c'est trop déstabilisant pour moi. C'est tellement bien tourné que j'ai du mal à me détacher de la fiction, j'ai vraiment la sensation de regarder un film (un bon film tout de même) qui se termine en queue de poisson.
Non franchement Guillaume, je crois que toi et moi on va faire une pause ....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire