Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Scotland street
N'y pense même pas !
The silent water












lundi 24 juillet 2017

SPECIAL Théo Lemattre


Le pitch:

Pria enchaîne les déceptions amoureuses, et ce, depuis toujours. À chaque fois qu'elle pense avoir trouvé le bon, le sort s'acharne sur elle...
Pourquoi son nouveau patron, le multimillionnaire Wendall Winslow, intransigeant avec les autres, est-il aussi doux et affectueux avec elle ?
Que cache Valentin, son ami d'enfance devenu avocat qu'elle n'a pas revu depuis des années ?
Une soirée pour fêter son nouvel emploi, quelques verres et tout peut basculer...
En quelques jours, Pria va laisser ressurgir en elle des passions enfouies, des flammes qu'elle croyait éteintes et se laisser dévorer par le passé.

Ce qu'en pense D.:

Le moins que je puisse dire c'est que Théo Lemattre m'a surpris en changeant radicalement de style. S'essayer à la romance n'est pas si simple! 
Bref notre petit jeune a du lire quelques romances pour respecter les règles classiques ( je suppose) nous avons donc une jeune fille, Pria, qui galère un peu a rentrer dans la vie active et qui n'est pas douée pour choisir ses hommes. Le meilleur ami fidèle et gay au possible, puis les fantômes du passé dont ne sait si ils sont gentils ou pas.
Un premier volet qui ne nous ménage pas et qui nous donne définitivement envie de lire la suite.
Note spéciale de l'auteur "pain au chocolat" et pas chocolatine...ben pour moi ce sera CHOCOLATINE!

Ce qu'en pense L. :

En soutien à D., au sud ouest et à tous les boulangers/ pâtissiers de France : un pain au chocolat est une barre de chocolat type "Milka" dans une baguette de pain et une chocolatine ...ben c'est une CHOCOLATINE !! Avez vous déjà vu du pain avec de la pâte feuilletée ? non ! donc fini le débat !!

Sinon parlons un peu du livre : Grosse surprise, Théo Lemattre qui se lance dans le style Romance, qui plus est dont la narratrice est une femme ! 
Pas plus tôt sorti, immédiatement acheté. Pour situer un peu , Théo Lemattre, c'est le jeune écrivain de moins de 20 ans dont nous avons chroniqué " Les chaînes du Papillon" et surtout "L'omerchat" mon préféré. Entre temps il a également écrit trois autres romans " Le complot de Tchernobil", "La malédiction du Vatican" et "Les mains blanches" autrement dit à mille lieux de l'histoire romantique. Et finalement on se prends au jeu. Pria est rigolote, pleine de charme, en plein dans ses 25 ans et son époque. Le style est fluide, un brin caustique. Ce tome nous laisse plein de questions, avec le suspens, l'attente impatiente du tome 2. Plein de personnages hauts en couleur et intriguant.
Théo j'aurais tendance à te préférer dans le deuxième degré, l'humour engagé et métaphorique comme L'Omerchat qui pour moi est un petit bijou. Mais franchement j'ai apprécié lire "Prêts à tout". Je suis curieuse de savoir ce que nous réserve  la suite.




Le pitch:

Si je raconte cette histoire, c'est pour me confier. Je suis au bord du gouffre, à un cheveu d'une mort atroce et anonyme. Comment en suis-je arrivée là ? Mon histoire est empreinte de violence, de torture psychologique et de souffrance. 

Depuis mon crime, j'ai plongé. J'ai entamé une longue descente aux enfers. 
Mon chemin était tracé, l'histoire était écrite. Autant mourir comme j'ai vécu : dans la misère et dans l'excès.

Plongez dans un thriller court et intense, et découvrez le terrible milieu de la prostitution et de l'excès. Bienvenue en enfer.


Ce qu'en pense D:

Nous vous avons fait découvrir Theo Lemattre l'été dernier avec "les chaines du papillon", un jeune auteur de thriller très prometteur. Il a sorti en novembre "la malédiction du Vatican" qui s'est rapidement placé dans les Top Vente Amazon. Je n'avais pas le coeur de le lire mais quand j'ai vu qu'un nouveau thriller venait de sortir je me suis dit " ce petit jeune, il est très inspiré en ce moment" donc me voilà partie à l'aventure. Et que dire .. j'ai adoré tant l'écriture que le contexte, l'héroïne nous amène tour à tour de sa Namibie natale aux quartiers pauvre de la banlieue Montpelliéraine. L'alternance passé/présent est maitrisée et l'intrigue n'oublie pas d'avancer. Car c'est un roman court 147 pages donc pas de temps à perdre.
Nous plongeons donc dans le milieu de la prostitution. Le récit à la première personne nous plonge encore plus dans ce sentiment de malaise face à cette jeune femme qui n'aura pas connu de répit depuis son départ de  Namibie. Découvrir l'entraide de ces femmes seules, soumises, perdues qui malgré tout garde des valeurs, nous touche. Car même si nous ne nous sentons pas directement concerné, la prostitution est partout avec tous les risques qu'elle implique. Pourquoi ces femmes auraient elles moins de valeur? Theo Lemattre leur rend en quelque sorte hommage et il le fait a bon escient. Car il nous le dit à la fin, il s'est renseigné et est allé parler "aux filles" , bref c'est un thriller, un vrai documenté et véridique. 
Les mots me manquent pour ne pas trop dévoiler de l'intrigue alors n'hésitez pas à découvrir ou redécouvrir ce jeune auteur Agathois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire