Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Enfin toi, malgré moi
Bastard
The fire










dimanche 21 mai 2017

JAMAIS PLUS de Colleen Hoover


Le pitch:
Ce sont ceux que nous aimons qui peuvent nous faire le plus de mal. 
Lily Blossom Bloom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser le rêve de sa vie : ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neuro-chirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle l'est par lui. Le chemin de Lily semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu : il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens et Atlas, ce jeune homme qu'elle avait rencontré adolescente, lui a laissé des souvenirs à la fois merveilleux et douloureux. Est-ce que le chemin de Lily est finalement aussi simple ? Les choix les plus évidents sont-ils les meilleurs ? 

Le chemin d'une jeune femme pour se trouver et pour rompre le cycle de la violence. 

Est-ce que l'amour peut tout excuser ?

Ce qu'en pense D.:

Encore une fois la tornade Colleen Hoover est passée. Encore une fois malgré une fatigue avancée, je me suis laissée emporter par les mots et en 2 petites soirées mes certitudes ont été ébranlées.
Car il est bien vrai  de dire que face à la violence conjugale, nous pensons "pourquoi est ce qu'elle ne le quitte pas?" au lieu de penser "pourquoi la traite-t-il ainsi?" Chaque histoire est complexe et rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, mais pour l'entourage ce ne peut être qu'un calvaire.
Le récit de Lily adolescente sous forme de lettre à son animatrice préférée est encore une idée formidable et ça devise on en parle même pas! ( je ne vais pas vous spoiler non plus). Ryle a lui a tout pour lui, beau, intelligent, neurochirurgien mais détruit par un drame personnel. 
Il y a aussi la soeur de Ryle, Alyssa et son mari "pété de tunes" Marshall qui nous distraient. 
Cette histoire nous touche pour 2 raisons, la première c'est que c'est Colleen Hoover, bref notre grande prêtresse des mots, celle qui fait mouche à chaque fois ( sauf Never Never...). La traductrice est très bien même si les personnes qui lisent en VO nous ont dit que l'original est encore plus fort. La 2 ème raison c'est qu'à la fin Colleen Hoover nous révèle que cette histoire est largement inspirée de sa vie personnelle et là on ne peut que compatir.
Pour moi ce n'est pas mon top 1 de cette auteure mais il reste incontournable, alors à vous ....et bonne lecture!

Ce qu'en pense L. :

Comme pour Confess l'année dernière, je me retrouve à la fin de cette lecture au bout du rouleau émotionnellement. Colleen Hoover est définitivement la meilleure conteuse d'histoire. 
Difficile ensuite de détailler mon avis sans trop vous Spoiler. 
J'ai décidé de lire ce roman sans prendre connaissance du résumé. Je savais qu'il avait été salué par les critiques mais je voulais me faire mon propre avis sans avoir trop de "pression" afin de ne pas être déçue. Je n'ai qu'une chose à vous dire : Lisez_le ! 
L'auteur traite avec respect et de manière humble un sujet difficile sans vraiment donner de mauvais rôle. On n'entre pas dans le mélo comme on peut le voir avec d'autres auteurs. L'écriture est fluide, addictive, tout en portant la réflexion : l'amour peut-il nous tromper et nous rendre "faible" ? Chaque sentiment est compréhensible comme une histoire vraie. C'est certe un peu romancée à la sauce Colleen Hoover mais ce n'est pas ça qu'on retiendra de ce récit. Ce que je retiendrai et qu'on ne peut juger personne, que certains actes répréhensibles sont douloureux pour ceux qui les infliges mais il faut assumer. La raison doit ensuite prendre le pas sur la passion et chaque victime mérite le meilleur. 
Aucune fausse note pour moi dans ce roman même si au début je me demandais ou l'auteur voulait nous mener tant l'histoire était assez romancée et "joyeuse". On ne le vois pas venir...comme le coup de coeur ! 
Bonne lecture !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire