Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Scotland street
N'y pense même pas !
Beautiful love.












jeudi 20 avril 2017

QUAND ON A QUE L'HUMOUR de Amélie Antoine


Le Pitch

Ce soir, Édouard Bresson, l’humoriste préféré des Français, s'apprête à jouer son dernier spectacle devant un Stade de France plein à craquer. Ils sont plus de 50 000 à être venus rien que pour lui, à l'acclamer, à trépigner d'impatience, à scander son prénom de plus en plus fort au fil des minutes qui s'égrènent.
De l'autre côté du rideau noir, lui ne s'est jamais senti aussi seul de sa vie.

C'est l'histoire d'un artiste au sommet de la gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s'est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.

C'est aussi l'histoire d'un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l'attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.

C'est une histoire de paillettes et de célébrité, mais surtout, l'histoire d'un père et d'un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Ce qu'en pense L. :

Me voilà sans voix...
Amélie Antoine est une auteur pleine de surprises sauf une seule : on ne se lasse jamais de ses histoires. Je pense que durant les deux dernières années "Fidèle au poste" est le roman que j'ai le plus conseillé autour de moi. Famille, collègues, amis et copinautes tout le monde y est passé. Sans rien dévoiler je me faisait un plaisir de leur demander leur ressenti à la fin du livre et tout le monde sans exception était bluffé.
Pour "Quand on a que l'humour", je m'attendais à avoir les même sensations et finalement je me suis surprise à découvrir un sentiment que je n'avais jamais eu lors d'une lecture : la nostalgie....
Car nous sommes tous touchés par cette histoire, celle d'un père et son fils dont les liens ne se sont jamais vraiment ficelés. Au delà de l'histoire en elle même il y a la forme. Vous savez que j'y attache une grande importance. Amélie Antoine est, pour l'avoir rencontrée une fille qui a l'air assez discrète et réservée. Elle parait même timide. A croire qu'elle est comme son personnage, Edouard, elle se transforme dans l'écriture comme son narrateur sur scène. Mais le plus génial est qu'elle nous transporte avec elle, durant la lecture je me suis senti propulsée dans son univers. Je suis stupéfaite de tous les rebondissements de toute cette imagination fascinante et qui parait si réelle.
Amélie, j'admire inconditionnellement ton écriture, toutes tes histoires sont différentes tant dans le fond que dans la forme et pourtant je ne saurais laquelle choisir. Continue, ne t'arrête jamais, c'est pour découvrir des auteurs comme toi que la lecture tient une grande place dans ma vie.

Ce qu'en pense D:

GENIALISSIME!!! c'est vraiment le premier mot qui me vient.
J'ai plongé une nouvelle fois à l'aveugle dans le monde d'Amélie Antoine et encore une fois j'en sors émue et bouleversée.
Cette histoire a tant de niveau de lecture, ce n'est pas seulement l'histoire d'un père et son fils qui se sont perdus en route, c'est aussi l'histoire d'un homme qui passe de l'ombre à la lumière en peu de temps, l'histoire d'un étudiant confronté à la vie.
Je suppose que les recherches pour ce livre ont du être conséquentes car nous faire plonger dans la vie d'un humoriste y compris déclamer des sketchs n'est pas donné à tout le monde. J'ai aimé cette composition en deux partis ce petit suspens qui nous tient en haleine, du grand art. 
Un des premiers avis de lectrices disaient" je suis passée du rire aux larmes en 5 pages" et effectivement le soir moi même j'ai versé une petite larme tant les émotions se mélangent.
Merci pour ce roman bien différent de nos lectures habituelles mais qui nous donne encore plus envie de te faire connaitre, Amélie les 2 ans d'attente (nous n'avons pas lu le livre sur le Bataclan) sont oubliés mais par contre ce livre lui restera longtemps dans nos têtes et dans nos cœurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire