Articles à venir...

Prochainement sur le blog:
Love Deal
N'y pense même pas !
La vérité sur l'Amour











lundi 4 juillet 2016

AUTO EDITION : LES CHAÎNES DU PAPILLON de Théo Lemattre + INTERVIEW du jeune auteur



Le pitch:

Christelle est une mère célibataire de 46 ans. Toute seule, elle élève sa fille, Emma, dans un insupportable climat de conflit permanent. Alors que sa vie professionnelle et sentimentale tombe au plus bas, elle rencontre un mystérieux inconnu : Klaus, un fringuant célibataire scandaleusement beau. Avec lui, elle va vivre une histoire embrasée qui la mènera jusqu'aux portes de son passé en faisant ressurgir ses plus vieux démons. Christelle va alors découvrir que les fantômes qu'on croit enterrés pour toujours ne disparaissent jamais. Jamais...

Ce qu'en pense D:

Avant tout je dois dire que je suis impressionnée par ce jeune auteur de 18 ans.On peut dire que pour un premier essai il s'est donné à fond!
Il a une imagination digne des grands auteurs de thriller. C'est noir, très noir voire cynique. Mais il parait que dans la vie il est plutôt tout sourire !
Que dire? J'ai eu l'impression d'être dans un film, vous savez ceux où tout va bien et d'un seul coup tout part en cacahuète. Révélations, violences, sang..ceux où on ferme les yeux quand ça devient trop intense ou sanglant mais là c'est un livre donc impossible de fermer les yeux.
J'avoue que je préfère plus de suspens/enquête mais chacun son style. Heureusement Jean le petit papillon vient nous divertir entre chaque chapitre.
Lu en un vol aller/retour Bordeaux Amsterdam, on peut donc dire que c'est un roman rythmé et rapide. Ne voulant pas spoiler je ne vous donnerais pas mon avis sur les personnages, tout est dit dans le pitch!

Ce qu'en pense L :


Ouahou !! Et ben quelle histoire !! Je sais pas quoi dire (c'est ballot pour une chroniqueuse) afin plutôt je reste sans voix !

Théo Lemattre nous a contacté pour lire son livre il y a quelques semaines, D. l'a lu en premier et m'a averti de ne pas rester sur l'impression laissée du début du livre et elle a eu raison. Donc je vais vous donner le même conseil : la première partie met le lecteur dans le bain, vous vous laissez bercer par cette histoire, cette romance, soit un peu rapide, mais bon la vie de héroïne est tellement merdique que bon la pauvre, temps mieux pour elle ... et puis à la moitié du bouquin tout par en vrille...et on se demande où va s'arrête le cauchemars. Au grand bonheur du lecteur le roman avance de surprise en surprise, l'imaginaire de l'auteur est troublant quand on connaît son âge, mais il faut reconnaître également qu'il manie le suspens et la montée d'adrénaline avec Brio. 
Je ne lis pas de triller tous les jours mais j'avoue que celui ci m'a fait tomber de ma chaise, j'ai adoré !! (et j'ai quand même réussi à dormir après !! je suis fière de moi :-)



En Exclu l'interview de Théo LEMATTRE 



Comment en êtes vous arrive la?

J'en suis arrivé à écrire à la suite d'une dispute avec ma petite amie. Elle disait que je ne savais rien faire... Alors, j'ai pris un cahier et j'ai commencé à écrire ! Et je dois dire que ça m'a vraiment plu ! 

Et à la fin du livre vous dites en avoir écrit un autre entre temps, envisagez vous de le publier aussi?

J'ai écris un autre livre entre temps, c'est vrai, il est même beaucoup plus gros mais s'inscrit dans une série que je n'ai pas encore décidé de publier. Peut-être pas le courage... ? Un jour peut-être! 

Et pourquoi l'univers thriller?

À la base, je voulais écrire une jolie histoire sur notre époque contemporaine, d'habitude je suis plutôt genre science-fiction. Mais là, j'ai eu envie de changer, c'était un genre d'exercice... Me mettre dans la peau d'une femme a été le plus difficile, je crois ! 

Nous avons trouvé votre livre bien noir pour un jeune homme de 18 ans...

C'est vrai qu'il est noir, très noir ! Mais tout ce que j'écris est noir, de toutes façons ! En revanche, je suis tout l'inverse dans la vraie vie, pas du tout un mec glauque ou sinistre, quoi !

Alors à vous de tenter l'aventure et surtout n'hésitez pas à faire un retour à ce jeune auteur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire